Motivation pour Apprendre l'anglais

jeudi 6 septembre 2012

Un des moyens les plus efficaces pour apprendre l'anglais est de participer à un séjour linguistique, mais pas forcément au pays de la pluie et du fish & chips, ni des cowboys et du hamburger. Non, très chers lecteurs, il est aussi possible de partir au soleil et de profiter du climat méditerranéen pour parler la langue de Shakespeare, sur les traces de Corto Maltese ou encore du Faucon Maltais avec des cours d'anglais à Malte !

Oui, Malte est la destination idéale pour apprendre l'anglais, quel que soit son niveau, grâce à un archipel des plus accueillants tant par ses habitants que son climat, mais aussi grâce à une culture anglo-saxonne très présente. Il ne faut pas oublier que Malte fit partie de l'Empire Britannique pendant 150 ans, et malgré l'indépendance proclamée en 1964, l'archipel restera dans le Commonwealth jusqu'en 1984. Forcément, la culture britannique a laissé une empreinte sensible sur l'ensemble des îles de Malte.

Malte, destination de rêve au carrefour de l'Orient et de l'Occident. Malte, des splendeurs architecturales et artistiques marquées par son Histoire écrite au rythme des civilisations qui ont construit son identité au fil des siècles. Malte, un visage multiculturel, une influence anglo-saxonne encore très forte et un climat méditerranéen. Ce sont effectivement plusieurs raisons, très attrayantes il est vrai, pour prendre des cours d'anglais plutôt à Malte, qu'au Royaume Uni. Mais la première raison pour séjourner à Malte afin d'apprendre l'anglais, c'est la qualité des séjours linguistiques qui y sont proposés.

L'anglais est l'une des deux langues officielles sur l'archipel, avec la langue nationale le maltais, et les séjours linguistiques jouissent d'une très forte notoriété : plus de 40 écoles sont présentes à Maltes, et l'enseignement de l'anglais y est très réputé. Pour ce qui est de l'immersion dans la culture anglo-saxonne, il n'y a pas lieu de s'inquiéter ! Choisir Maltes pour améliorer ou apprendre l'anglais, c'est choisir un cadre idyllique et une culture ouverte sur le monde, pour un séjour linguistique de qualité, et seulement à 2h30 de Paris !

Et pour avoir peut-être la chance de gagner un voyage sur l'archipel, participez maintenant au concours en cliquant sur le lien !

jeudi 29 mars 2012

Une solution pour les jeunes pour apprendre l'anglais facile est de partir en tant que jeune fille/garçon au pair. En quoi cela consiste ? Il s'agit de partir pendant plusieurs moi (de 6 à 12 mois en général) dans une famille anglophone (pour ce qui nous intéresse, mais beaucoup de pays accueillent des filles et garçons au pair bien entendu). Ces drôles d'expatriés bénéficient d'un VISA spécial et peuvent rester sur le territoire moyennant la garde des enfants de la famille hôte.

Pour devenir jeune fille ou jeune garçon au pair, c'est assez simple. Tout d'abord, il faut contacter une agence spécialisée dans ce type de programme d'échange. Ne pensez pas que l'on peut y arriver tout seul, car être "au pair" comme on dit en anglais, c'est extrêmement encadré par l'administration des pays tels que les États-Unis et la Grande-Bretagne. Par exemple, pour les États-Unis, il faut être avoir entre 18 et 26ans maximum, et apporter pas mal d'attestations tels que l'attestation médicale de tous les vaccins à jour, ou encore une attestation sur l'honneur que vous n'avez aucune intention de rester dans le pays et que vous promettez de partir à l'issue du contrat… Les agences vous aiguillent dans ce petit marathon, et vous peuvent vous convoquer pour un entretien en anglais pour évaluer votre niveau oral et écrit. Pas d'inquiétude à avoir, on peut parler anglais comme une vache espagnol, ça n'aura pas d'impact sur votre inscription au programme d'échange, soyez en certains ! L'agence veut simplement certifier de votre niveau anglais, pour ne pas le surévaluer auprès des familles.

Après l'inscription dans une agence, les futurs au pair seront mis en relation avec des familles américaines, anglaises, australiennes, selon le pays visé. Il y a sur ce point une disparité au niveau des agences : certaines donnent le profil des futurs au pairs aux familles hôtes, mais pas l'inverse. Parfois, il arrive que les jeunes Français et Françaises qui veulent partir soient directement contactés par téléphone et/ou par mail par les familles et ne peuvent pas, comme elles, pré-sélectionner les familles anglophones… Alors, prêtez une attention particulière à ce sujet, il peut être assez difficile de juger une famille par téléphone, surtout quand son niveau d'anglais n'est pas très élevé…

En général, lorsque un profil plaît, la famille appelle et envoie des photos, et se raconte par email, pour faire plus connaissance. La décision finale vient évidemment à la ou au futur au pair.Une fois que les deux parties se sont mises d'accord, il suffira d'obtenir son passeport et le visa spécial "exchange program" et l'agence réservera le billet d'avion. Encore une fois, les conditions ne sont pas identiques d'une agence à une autre : certaines agences achètent le billet aller/retour pour les futurs au pair, d'autres non. Ne pas hésiter donc à bien lire les conditions, et à poser toutes les questions pour un départ à l'Étranger le plus serein possible. Même chose pour les responsabilités dans la maison, notamment avec les enfants, et le salaire hebdomadaire. Après toutes ces péripéties, nos futurs au pairs peuvent partir pour 6 à 12 mois (voir plus en cas de renouvellement du contrat entre les deux parties) dans un pays anglophone, et vivre entre la famille, les étudiants (un certain nombre d'heures de cours de son choix sont en effet obligatoires) et les amis que l'on se fera petit à petit. À New-York pour certains, Sydney pour d'autres ou encore à Londres, après quelques semaines, ils verront qu'ils sont en train d'améliorer leur anglais. Et au bout d'une année, les "au pairs", sans s'en rendre compte, pourront dire qu'il n'y a pas meilleur moyen d'apprendre l'anglais facile qu'en immersion, et surtout, que partir à l'Etranger est une expérience humaine inoubliable.

lundi 12 mars 2012

Il est avéré qu'un des meilleurs moyens d'apprendre l'anglais, et de le comprendre, est l'immersion dans un contexte totalement anglophone. Un séjour dans un pays anglophone est l'une des solutions pour améliorer ou concrétiser vos connaissances en anglais, voir d'apprendre totalement la langue. Il est cependant fortement conseillé de partir avec quelques bases linguistiques pour pouvoir assurer le minimum vital :-) La langue des signes est toujours le meilleur système D dans le cas d'une incompréhension linguistique, mais il est toujours mieux de pouvoir demander son chemin, et de faire comprendre que vous cherchez un endroit pour manger. Vous trouverez sur le site des liens pour apprendre l'anglais et ses bases facilement et rapidement avant de partir en voyage. Bien sûr, un séjour dans un pays anglophone n'est pas donné. Mais à chaque âge sa solution pour pouvoir partir en Angleterre, en Irlande, aux États Unis ou encore en Australie. Pour les jeunes, plusieurs moyens dont le séjour d'échange linguistique chez une famille anglophone.

Si vous êtes au collège ou au lycée, ou si vous voulez que votre enfant améliore son niveau d'anglais, sachez qu'il existe des programmes d'échange linguistique entre familles françaises et anglaises ou encore américaines. Le séjour peut durer le temps des vacances, l'adolescent français (jusqu'à 18ans en général) part au sein d'une famille anglophone et la famille française accueille l'adolescent anglais (de même âge que son "correspondant" français) pendant la même durée. Le jeune participe à la vie quotidienne de la famille d'accueil et peut également suivre des cours. Les progrès seront bien évidemment au niveau linguistique, surtout qu'il est prouvé que l'apprentissage de l'anglais est plus facile, donc plus rapide, pour les jeunes. Et aussi le gain en confiance en soi et l'ouverture sur les autres sera très important. Une parfaite expérience pour être mieux préparé à la vie d'adulte !

Ce système d'échange linguistique est fondé sur la bonne volonté entre les familles : solution économique, chaque famille s'engage à recevoir et faire participer l'enfant au fonctionnement familiale et lui faire découvrir sa culture dans de bonnes conditions d'accueil. Trouver une famille qui accueillent des enfants qui souhaitent apprendre l'anglais et qui cherchent une famille d'échange, c'est aujourd'hui possible grâce à l'outil internet. Vous trouverez bien sûr des sites qui vous proposent d'apprendre l'anglais facilement (ce sujet a été traité plusieurs fois sur ce site), mais il permet aussi de mettre en contact les familles anglophones et françaises dans un premier temps. Vous pourrez par la suite faire plus amples connaissances par mail, webcam…

Des agences peuvent aussi vous proposer des solutions payantes, elles se chargent de vous mettre en contact avec des familles qui sont susceptibles de remplir vos souhaits pour le séjour linguistique de l'enfant (âge de l'enfant anglais, dates de séjours des 2 enfants, culture familiale…). Cette solution est payante, mais peut-être perçue par les familles comme plus rassurantes. Cela peut aussi représenter un gain de temps considérable. Portez une grande attention à ces agences qui vous promettent de faire mieux que vous pour présélectionner les familles d'accueil, et qui pourraient aussi vous facturer ce service au-delà de ce qui est pratiqué par les agences professionnelles. Apprendre l'anglais lors d'un séjour linguistique est une excellente solution, mais vous comprendrez bien qu'il faut redoubler de vigilance dans ce genre de contexte. Renseignez-vous autour de vous, sur internet et les forums (attention, regardez bien tous les avis, car tout le monde sait qu'il faut également se méfier des forums). Lorsque vous avez trouvé une agence qui vous semble professionnelle, demander un devis et n'hésiter pas à leur poser toutes les questions concernant le séjour linguistique de l'enfant, les conditions d'accueil chez la famille anglophone, et quels sont les progrès dans l'apprentissage de l'anglais que ce type de voyage linguistique apporte en général pour la tranche d'âge dont fait partie votre enfant.

En conclusion, le séjour linguistique dans un pays anglophone pour les jeunes, c'est une expérience inoubliable et qui paie : apprentissage de l'anglais rapide en immersion totale dans le pays et la famille d'accueil anglophone, échange culturel entre les deux familles…

samedi 30 avril 2011

L’enseignement des langues vivantes et notamment les cours d’anglais ont pris une importance considérable dans le système éducatif français. Pourtant, les résultats des élèves français aux tests d’anglais reconnus comme le TOEIC ou le TOEFL restent médiocres. Ce niveau relativement faible des étudiants français en anglais peut surprendre. En effet, l’anglais s’est désormais imposé comme la langue « universelle » par excellence et sert aussi bien dans le monde professionnel que dans la sphère privée.

De nombreux professionnels ont compris que la maîtrise de l’anglais était aujourd’hui devenue incontournable. Mais au-delà de son utilisation au travail, une parfaite compréhension de l’anglais est un excellent moyen d’accéder à des œuvres culturelles ou des sources d’informations anglophones sans avoir à attendre une traduction.

Prendre des cours d’anglais est ainsi devenu le moyen d’atteindre plusieurs objectifs : progresser au sein de votre entreprise, accéder plus facilement à des informations (via des sites ou des journaux rédigés en anglais), voyager plus facilement… les raisons derrières l’apprentissage de l’anglais sont multiples. Ce sont vos motivations qui doivent vous aider à choisir le cours d’anglais qui correspond le mieux à vos attentes et à vos besoins.

Si vous souhaitez prendre des cours d’anglais afin d’accéder à un poste à responsabilités, rien ne vaut un cours d’anglais des affaires. Via l’apprentissage du vocabulaire spécifique au monde du travail et l’utilisation d’exercices dédiés et de cas pratiques issus d’exemples réels, vous serez capable d’utiliser l’anglais avec confiance et facilité, quelle que soit votre position au sein de l’entreprise. D’autre cours plus spécialisés pourront également vous aider à améliorer votre rédaction, ou vos techniques de présentation en anglais. Des cours d’anglais généraux en revanche seront plus indiqués si vous souhaitez utiliser votre anglais à des fins personnelles comme voyager ou regarder des films en version originale.

Assurez vous de bien cerner vos attentes et vos besoins afin de trouver le cours d’anglais qui vous convient le mieux et qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Il vous sera aussi nécessaire de choisir la formule de cours d’anglais qui s’adaptera le mieux à vos besoins et à vos objectifs.

mercredi 20 avril 2011

« Vous auriez eu le profil pour assumer la responsabilité de ce projet avec les Etats-Unis, mais avec votre niveau d’anglais… ». Ce type de remarque de votre chef, ce n’est, hélas, pas la première fois que vous l’entendez. Assis face à lui pour votre entretien annuel d’évaluation, vous n’avez rien à lui répondre. Encore une mission qui vous échappe, et avec elle une belle opportunité de promotion. Et toujours pour la même raison. Il y a pourtant plusieurs années que vous avez essayé de vous remettre sérieusement à l’anglais. Sans grand succès. Les méthodes de langue ? Peu motivant. Les cours privés d’anglais ? Au-dessus de vos moyens. Trop chers, vraiment les cours de langue ? Avez-vous pensé aux cours d’anglais DIF ?
Le DIF, c’est le droit individuel à la formation. Vous pouvez demander à en profiter si vous êtes salarié en CDI (ou en CDD sous certaines conditions)* et que vous avez au minimum un an d’ancienneté dans votre entreprise. Concrètement, le DIF vous permet de bénéficier chaque année d’un crédit de 20 heures de formation, cumulables sur 6 ans. Le DIF étant un droit, libre à vous de l’utiliser ou non. Notez toutefois que vous devrez prendre l’initiative d’en faire la demande et devrez obtenir l’accord de votre employeur sur la formation que vous entendez suivre. S’il l’accepte, c’est lui qui en assumera le coût. Rien ne vous empêche donc de demander à suivre des cours d’anglais DIF si vous estimez que cela constitue un plus pour votre travail. Mais rien n’oblige votre employeur à accéder à votre demande.
Vous devrez faire votre demande par écrit, en précisant la nature et la durée de la formation que vous souhaitez suivre, et vous aurez donc tout intérêt à mener un travail de recherche en amont. Réfléchissez aux compétences linguistiques que vous souhaitez acquérir ou rafraîchir (perfectionnement en anglais des affaires, rédaction de courriels professionnels en anglais). Privilégiez les organismes qui ont l’expérience des formations destinées aux professionnels (certains offrent des formations spécifiques en anglais DIF). Ils effectueront un audit de vos compétences et pourront établir pour vous un programme de formation sur mesure tout en s’adaptant à vos impératifs horaires. N’oubliez pas que les organismes de formation les plus sérieux font uniquement appel à des formateurs anglophones natifs, possédant une qualification de type TEFL (Trainer of English as a Foreign Language) et une vraie connaissance du monde de l’entreprise.
Une fois choisie la formation, il ne vous restera plus qu’à convaincre votre employeur qu’il s’agit pour vous (et surtout pour lui !) d’un véritable investissement. Ensuite, si vous obtenez le feu vert de votre patron, il vous faudra tout de même vous impliquer avec sérieux dans votre cours d’anglais DIF. Car n’oubliez pas qu’apprendre une langue ne se fait pas sans travail. Mais la promotion qui vous attend vaut bien quelques efforts, non ?
Real Time Web Analytics