Une solution pour les jeunes pour apprendre l'anglais facile est de partir en tant que jeune fille/garçon au pair. En quoi cela consiste ? Il s'agit de partir pendant plusieurs moi (de 6 à 12 mois en général) dans une famille anglophone (pour ce qui nous intéresse, mais beaucoup de pays accueillent des filles et garçons au pair bien entendu). Ces drôles d'expatriés bénéficient d'un VISA spécial et peuvent rester sur le territoire moyennant la garde des enfants de la famille hôte.

Pour devenir jeune fille ou jeune garçon au pair, c'est assez simple. Tout d'abord, il faut contacter une agence spécialisée dans ce type de programme d'échange. Ne pensez pas que l'on peut y arriver tout seul, car être "au pair" comme on dit en anglais, c'est extrêmement encadré par l'administration des pays tels que les États-Unis et la Grande-Bretagne. Par exemple, pour les États-Unis, il faut être avoir entre 18 et 26ans maximum, et apporter pas mal d'attestations tels que l'attestation médicale de tous les vaccins à jour, ou encore une attestation sur l'honneur que vous n'avez aucune intention de rester dans le pays et que vous promettez de partir à l'issue du contrat… Les agences vous aiguillent dans ce petit marathon, et vous peuvent vous convoquer pour un entretien en anglais pour évaluer votre niveau oral et écrit. Pas d'inquiétude à avoir, on peut parler anglais comme une vache espagnol, ça n'aura pas d'impact sur votre inscription au programme d'échange, soyez en certains ! L'agence veut simplement certifier de votre niveau anglais, pour ne pas le surévaluer auprès des familles.

Après l'inscription dans une agence, les futurs au pair seront mis en relation avec des familles américaines, anglaises, australiennes, selon le pays visé. Il y a sur ce point une disparité au niveau des agences : certaines donnent le profil des futurs au pairs aux familles hôtes, mais pas l'inverse. Parfois, il arrive que les jeunes Français et Françaises qui veulent partir soient directement contactés par téléphone et/ou par mail par les familles et ne peuvent pas, comme elles, pré-sélectionner les familles anglophones… Alors, prêtez une attention particulière à ce sujet, il peut être assez difficile de juger une famille par téléphone, surtout quand son niveau d'anglais n'est pas très élevé…

En général, lorsque un profil plaît, la famille appelle et envoie des photos, et se raconte par email, pour faire plus connaissance. La décision finale vient évidemment à la ou au futur au pair.Une fois que les deux parties se sont mises d'accord, il suffira d'obtenir son passeport et le visa spécial "exchange program" et l'agence réservera le billet d'avion. Encore une fois, les conditions ne sont pas identiques d'une agence à une autre : certaines agences achètent le billet aller/retour pour les futurs au pair, d'autres non. Ne pas hésiter donc à bien lire les conditions, et à poser toutes les questions pour un départ à l'Étranger le plus serein possible. Même chose pour les responsabilités dans la maison, notamment avec les enfants, et le salaire hebdomadaire. Après toutes ces péripéties, nos futurs au pairs peuvent partir pour 6 à 12 mois (voir plus en cas de renouvellement du contrat entre les deux parties) dans un pays anglophone, et vivre entre la famille, les étudiants (un certain nombre d'heures de cours de son choix sont en effet obligatoires) et les amis que l'on se fera petit à petit. À New-York pour certains, Sydney pour d'autres ou encore à Londres, après quelques semaines, ils verront qu'ils sont en train d'améliorer leur anglais. Et au bout d'une année, les "au pairs", sans s'en rendre compte, pourront dire qu'il n'y a pas meilleur moyen d'apprendre l'anglais facile qu'en immersion, et surtout, que partir à l'Etranger est une expérience humaine inoubliable.