« Vous auriez eu le profil pour assumer la responsabilité de ce projet avec les Etats-Unis, mais avec votre niveau d’anglais… ». Ce type de remarque de votre chef, ce n’est, hélas, pas la première fois que vous l’entendez. Assis face à lui pour votre entretien annuel d’évaluation, vous n’avez rien à lui répondre. Encore une mission qui vous échappe, et avec elle une belle opportunité de promotion. Et toujours pour la même raison. Il y a pourtant plusieurs années que vous avez essayé de vous remettre sérieusement à l’anglais. Sans grand succès. Les méthodes de langue ? Peu motivant. Les cours privés d’anglais ? Au-dessus de vos moyens. Trop chers, vraiment les cours de langue ? Avez-vous pensé aux cours d’anglais DIF ?
Le DIF, c’est le droit individuel à la formation. Vous pouvez demander à en profiter si vous êtes salarié en CDI (ou en CDD sous certaines conditions)* et que vous avez au minimum un an d’ancienneté dans votre entreprise. Concrètement, le DIF vous permet de bénéficier chaque année d’un crédit de 20 heures de formation, cumulables sur 6 ans. Le DIF étant un droit, libre à vous de l’utiliser ou non. Notez toutefois que vous devrez prendre l’initiative d’en faire la demande et devrez obtenir l’accord de votre employeur sur la formation que vous entendez suivre. S’il l’accepte, c’est lui qui en assumera le coût. Rien ne vous empêche donc de demander à suivre des cours d’anglais DIF si vous estimez que cela constitue un plus pour votre travail. Mais rien n’oblige votre employeur à accéder à votre demande.
Vous devrez faire votre demande par écrit, en précisant la nature et la durée de la formation que vous souhaitez suivre, et vous aurez donc tout intérêt à mener un travail de recherche en amont. Réfléchissez aux compétences linguistiques que vous souhaitez acquérir ou rafraîchir (perfectionnement en anglais des affaires, rédaction de courriels professionnels en anglais). Privilégiez les organismes qui ont l’expérience des formations destinées aux professionnels (certains offrent des formations spécifiques en anglais DIF). Ils effectueront un audit de vos compétences et pourront établir pour vous un programme de formation sur mesure tout en s’adaptant à vos impératifs horaires. N’oubliez pas que les organismes de formation les plus sérieux font uniquement appel à des formateurs anglophones natifs, possédant une qualification de type TEFL (Trainer of English as a Foreign Language) et une vraie connaissance du monde de l’entreprise.
Une fois choisie la formation, il ne vous restera plus qu’à convaincre votre employeur qu’il s’agit pour vous (et surtout pour lui !) d’un véritable investissement. Ensuite, si vous obtenez le feu vert de votre patron, il vous faudra tout de même vous impliquer avec sérieux dans votre cours d’anglais DIF. Car n’oubliez pas qu’apprendre une langue ne se fait pas sans travail. Mais la promotion qui vous attend vaut bien quelques efforts, non ?